Accrochage d’hiver « rêves, ombres et lumières »

Exposition du 1/12/21 au 15/1/22


Tel un poème en image, mes pastels offrent un point de vision du souffle de vie qui nous habite, un consentement à ce qui est, – même dans l’infime de l’existence – que je traduis non seulement par l’image créée (souvent inspirée par la nature) tout autant que par l’utilisation même de ce qui est techniquement le plus fugitif : la poudre des pastels.

Dans mes tableaux, je « fixe » au propre comme au figuré, l’instant d’une vision fragile de la chose ou de l’existence.

Diplômé de l’École Supérieure d’Art Penninghem de Paris. Vit et travaille aujourd’hui à Paris.

Chacune de ses œuvres explore dans les profondeurs de son univers intérieur, des horizons insoupçonnés à la recherche d’un monde qui se devine plus qu’il ne se voit. Il s’intéresse au possible cachés des choses et des êtres. Il vibre au dynamisme des formes et s’émeut des ambiances ou règnent le mystère et le secret.

La puissance d’évocation de ses tableaux naît de sa capacité à jouer des ombres et des lumières. Il façonne les rapports de force entre les formes.

Ses œuvres sont aujourd’hui représentées dans plusieurs galeries internationales et font parties de collections privées, principalement aux États-Unis et en Europe. Extrait de texte de

Danielle Paquin

Architecte diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon. Vit et travaille aujourd’hui à Montpellier en qualité d’artiste plasticien.

Chacune de ses œuvres est conçue dans une perspective méditative, sans connotation narrative ou descriptive comme une invitation à voyager dedans pour celle ou celui qui regarde ; une immersion dans des compositions spatiales liées au paysage, à l’architecture, arbitraires, transitoires continuellement réinventées avec toutes les imperfections et les risques qu’exige la peinture.

«  Créer un ailleurs avec ce que l’on a sous les yeux. Tout part de là, d’un véritable paysage fait de lumières, de vibrations, de couleurs, d’espaces multiples dans lesquels je m’immerge pour créer un « autre » paysage qui ne reproduit rien, n’interprète rien de ce qui est devant moi, mais révèle peu à peu ce qui entre en moi de façon indicible… »

Ses œuvres sont aujourd’hui représentées dans plusieurs galeries internationales et font parties de collections privées, principalement aux États-Unis et en Europe.